Les stagiaires du Lycée Les Horizons rapatriés de Bulgarie

Les 24 élèves en 1ère Bac Pro SAPAT (Services aux personnes et aux territoires) du lycée Les Horizons du Mans ont été rapatriés le mardi 17 mars 2020 depuis la Bulgarie où ils effectuaient un stage professionnel Mov’Europe dans le cadre du programme Erasmus+.

Dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 mars, 24 élèves de 1ère Bac Pro SAPAT du lycée Les Horizons sont montés dans un car, avec deux enseignants accompagnateurs, à destination de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris. Leur avion pour Sofia, capitale de la Bulgarie, décollait tôt le matin et pour un convoi de 26 personnes et 26 valises, il a bien fallu prévoir un peu de temps ! Quelques heures plus tard, autre car, direction cette fois la ville de Lovetch, dans le nord du pays, ville d’accueil de nos 24 jeunes le temps d’un stage.

Sur place, les jeunes ont été accueillis par l’association Confiance Bulgarie, créée sur la base d’un jumelage qui perdure entre la ville de Lovetch et de Laval. L’association organise des stages pour des jeunes français à Lovetch, afin de renforcer le partage d’expériences et de culture entre les deux pays.

Avant le départ, pour la première fois à l’étranger pour une partie des élèves, et pour la première fois en Bulgarie pour tout le monde, les présentations ont été faites, et une préparation de plusieurs semaines a été organisée. Initiation au bulgare, communication interculturelle, discussions sur les craintes et les attentes… Au terme de cette organisation, des binômes ont été constitués, et chacun a pu connaître le nom de sa structure de stage pour les 3 semaines.

Installés le 2 mars, les élèves ont eu la chance de participer aux festivités de la fête nationale Bulgare le 3 mars, puis ont démarré leurs stages le mercredi, dans 12 structures de soins aux personnes de la ville de Lovetch.

Après une première semaine, pendant laquelle les accompagnateurs ont fait le tour de tous les lieux de stages pour s’accorder sur les compétences à développer pendant la période, le groupe a profité du week-end pour faire des visites culturelles organisées par Confiance Bulgarie et ses bénévoles qui connaissent très bien la région pour y venir depuis des années.

Une situation un peu perturbée par le Covid-19

Peu après leur départ, devant l’avancée de l’épidémie en France et dans plusieurs pays européens, la question du rapatriement s’est rapidement posée. L’absence de cas en Bulgarie pendant les premières semaines a permis aux élèves de vivre en partie leur expérience. En lien permanent avec les autorités éducatives et gouvernementales, ainsi que l’ambassade de France en Bulgarie, le lycée, la Maison de l’Europe et l’association Confiance Bulgarie ont organisé au jour le jour la poursuite du stage Erasmus+, jusqu’à ce que l’ordre de rapatrier le groupe ait été donné suite aux annonces des 14 et 16 mars. Le rapatriement a été organisé pour le 17 mars, et les élèves sont tous rentrés sans encombres dans leurs familles en Sarthe, ne manquant que quelques jours de stages, et très contents d’avoir pu vivre au maximum cette expérience.

Nous les avons contacté par What’sApp, confinement oblige, pour leur poser quelques questions et recueillir leurs témoignages que voici. 

Clara, Camille, Oriane et Aliya nous ont confié leurs impressions sur cette mobilité particulière : « Cette expérience restera inoubliable et très enrichissante ! C’était génial, notre stage se passait vraiment bien ». Elles qui ne connaissaient pas la Bulgarie avant de partir ont été frappées par de très beaux paysages, la pauvreté du pays, et la sympathie des Bulgares à leur égard.

Aliya explique : « Je pensais que c’était un pays où les habitants seraient peu chaleureux mais finalement, ils étaient plus souriants que je ne le pensais ! Et dans la vie en général, je trouve qu’ils sont très généreux, nous avons été super bien accueillis ».

Quand on demande à Oriane si cela lui a donné envie de voyager à nouveau, elle répond avec assurance : « Au début non car l’avion m’a vraiment fait peur mais en revenant l’appréhension était passée donc bien sûr j’aimerais continuer à voyager. J’ai déjà envie de repartir ! ».

Ce stage organisé par la Maison de l’Europe et co-financé par le programme Erasmus+, la fondation Hippocrène et la Région Pays de la Loire est une véritable chance, dont les élèves sont des bénéficiaires privilégiés ! Sans hésiter, Camille conseillera et encouragera les futurs élèves de 1ère du lycée à partir en stage en Europe en 2021 : « C’est quelque chose d’unique à vivre. Cela permet de mieux comprendre les différences existantes entre la France et la Bulgarie. Une fois
là-bas, on comprend très vite que nous n’avons pas les mêmes modes de vie et que nous sommes bien en France ».

Article publié le 23/03/2020