Quelques nouvelles des volontaires sarthois.es parti.es en Europe :

Épisode 2 : Adèle, en volontariat depuis le 16/10/2023.

Alors Adèle, la vie en Pologne ?

Dzień dobry ! Je suis arrivée à Varsovie le 15 octobre 2023 dans un appartement en colocation avec d’autres volontaires de la même organisation : Schuman Foundation. En tout, nous sommes 14 volontaires répartis dans 2 appartements. Je me suis tout de suite bien entendue avec mes colocataires, je suis moins dépaysée que d’autres, car je vis avec 2 Français ! Cependant, tous les jours, je pratique mon anglais avec mes amis, dans la rue et le polonais dans mon travail et dans les magasins. Ma période de volontariat prendra fin le 21 juillet 2024 donc il me reste encore beaucoup de choses à vivre. Ces premiers mois de volontariat avec le Corps Européen de Solidarité sont passés très vite, j’ai visité Varsovie et Cracovie, sociabilisé avec des gens de plein de cultures différentes, appris les bases de Polonais, appris à vivre en communauté.

Quelles sont tes missions de volontariat, comment ça ce passe ?

Je travaille dans une école maternelle polonaise avec une maîtresse et une assistante dans un groupe de 4 enfants de 3 ans à 7 ans ayant une situation de handicap mental. J’y suis le lundi, mardi, mercredi, vendredi de 9h à 15h (les horaires de l’après-midi sont flexibles quand il n’y a pas beaucoup d’enfants à s’occuper.). Nous sommes 3 volontaires dans cette école, chacune dans un groupe, accompagnées par notre coordinatrice qui parle anglais. Le jeudi matin, j’ai des cours de polonais au bureau de Schuman et l’après-midi nous faisons des activités différentes chaque semaine (exposés, discussions etc). Au départ, j’appréhendais l’échange avec les enfants sans connaître un mot de Polonais (car la maîtresse parle peu l’anglais) mais je suis surprise d’avoir appris aussi vite. Maintenant, je leur dis des mots simples, des phrases approximatives, des mimes et ils comprennent. Le matin, je les aide à manger leur petit-déjeuner puis on fait des jeux ou des activités (musique et petites danses, fausse neige, peinture, décorations de Noël, médiathèque, balade au parc etc) puis à 12 h 30, ils mangent le déjeuner et ensuite, c’est le temps calme. Nous avons notre pause puis à 13 h 30, nous retournons dans notre groupe et jouons avec les enfants ou aidons-les maîtresses et assistantes à créer les futures activités (découper, coller, scotcher…) puis les enfants préparent leur goûter avec notre aide.

Les enfants m’ont appris différents moyens de communication, la patience, être plus proche de mon enfant intérieur en jouant avec eux, voir le monde d’une autre façon. On a créé une activité cuisine ou chaque volontaire devait préparer un plat de leur pays, j’ai choisi de faire une quiche qui a été appréciée par le personnel et les enfants 🙂 Pour Noel, nous avons assisté à la tradition polonaise « Opłatek« , partager une hostie en se souhaitant les meilleurs vœux, lors d’une matinée avec tous les enfants et le personnel, puis mangé des gâteaux polonais (les cheesecakes en Pologne sont vraiment bons). Je suis heureuse de travailler là-bas !

Un des meilleurs souvenirs est la semaine passé dans une auberge de jeunesse à Varsovie avec d’autres volontaires pour l’on-arrival training, j’ai rencontré de belles personnes et appris beaucoup de choses. Jusque-là, je pense avoir déjà beaucoup évolué, j’ai gagné en assurance, en indépendance, en maturité. J’ai hâte de voir ce que l’année 2024 me réserve !

Do widzenia, pa pa !

Article publié le 04/01/2024