Compte-rendu : l’UE face au COVID-19 avec V. Hayer

Un webinaire régional

Le 6 mai 2020, les Centres d’Information Europe Direct de la région Pays de la Loire organisaient une rencontre en ligne avec la députée européenne Valérie Hayer du groupe Renew Europe. Pendant près d’une heure, la centaine de participants a pu échanger avec la députée originaire de Mayenne sur les réponses européennes pour faire face à la crise du COVID-19 mais aussi concernant l’avenir du projet européen.

Le rôle de l’Union européenne dans le domaine de la santé 

Dans le domaine de la santé, l’action européenne vient soutenir l’action des États membres. Même si l’UE a agi tardivement aux yeux de certains, les mesures prises par l’UE se révèlent efficaces et très concrètes, notamment dans le domaine de la coopération transfrontalière ou de la recherche.

Selon Valérie Hayer, la santé doit rester une compétence des États membres. Il faut accroitre la coordination entre l’Union européenne et les États membres. D’ailleurs, l’approche européenne est obligatoire sur le volet industriel et doit être développée davantage : la politique de recherche doit être assumée. Un exemple très récent illustre cela : la levée de fonds destinée à la recherche, lancée par la présidente de la Commission européenne le 4 mai dernier et qui a rassemblé 7,4 milliards d’euros.

Les réponses économiques

Sur le volet économique, le message du Parlement européen est très clair : la solidarité européenne doit se traduire en actes. La crise doit être une opportunité pour aller au bout de l’intégration européenne en matière de solidarité ; cela va se traduire par le déploiement des coronabonds (i.e. émission de dettes communes issues de la crise afin de financer de futurs investissements communs).

Valérie Hayer insiste sur le rôle du Parlement dans le contexte actuel : les députés européens doivent continuer à créer un rapport de force vis-à-vis du Conseil et de la Commission. Le Parlement a son mot à dire sur la mise en place du Plan Marshall pour l’Europe : les investissements et les subventions doivent être au cœur de cette stratégie, il ne doit pas impliquer que des prêts.  Le plan de relance et le budget pluriannuel sont les deux instruments qui permettront la mise en œuvre de ce Plan Marshall pour assurer l’avenir de l’Europe.

Enfin, Valérie Hayer souligne qu’il est essentiel de comprendre le poids et l’importance des acteurs locaux et comment les milliards d’euros mobilisés par l’Europe se traduisent à l’échelle locale – elle est très sensible à ce sujet en tant qu’élue locale. Aujourd’hui, pour répondre à la crise, l’Europe a assoupli les règles d’utilisation des fonds de cohésion. Ainsi, les Régions et Départements utilisent les reliquats de fonds européens (FEDER, FEADER, FSE, etc.) pour faire face à la crise à leur niveau.

L’avenir du projet européen

Alors que certains sont préoccupés par l’impact de la crise sur l’avenir du projet européen (« La crise est-elle synonyme de montée des extrêmes ? », « Le Green Deal est-il remis en cause ? »), Valérie Hayer conclut le webinaire avec optimisme : la conférence sur l’avenir de l’Europe est synonyme de nouveau départ et de projet politique fort. L’enjeu est de faire en sorte que les acteurs de terrain soient au cœur de cette démarche : ce sont eux qui vont construire une Europe des citoyens, une Europe qui correspond à leurs attentes. L’horizon des possibles est très large : tout est à construire.

En bref, ce webinaire a montré un fort intérêt des Ligériens sur l’actualité européenne et l’avenir du projet européen. Valérie Hayer clôt cette discussion en insistant sur la mission du député européen : être eurodéputé c’est faire le lien entre les institutions européennes et les citoyens.

Lors de cet échange, toutes les questions n’ont pu être posées mais elles ont été transmises à Valérie Hayer et ses collaborateurs.


Revoir

Pendant la période de confinement, les cinq Centres d’Information Europe Direct de la région des Pays de la Loire en partenariat avec le Bureau en France du Parlement européen, ont proposé un webinaire le mercredi 6 mai « Crise du COVID-19, que fait l’Union européenne ? ».

.

Article publié le 11/05/2020