30 juin 2016

Les volontariats


Le corps européen de solidarité

Cette initiative lancée en 2016 par l’Union européenne vise à donner aux jeunes la possibilité de se porter volontaires ou de travailler dans le cadre de projets destinés à aider des communautés et des personnes dans toute l’Europe, mais aussi de décrocher une bourse ou un apprentissage pour une période de 2 à 12 mois. Les jeunes de 18 à 30 ans peuvent s’y inscrire pour réaliser un volontariat, obtenir une bourse ou pour effectuer un apprentissage de longue durée.

Découvrir ce qu’est le corps européen de solidarité ?


HelpX, le voyage autrement

De son vrai nom Help Exchange, ce site via sa base de données propose une multitudes de petites annonces de particuliers à travers le monde. Un seul but : aider des familles à tenir une maison, entretenir une ferme ou rénover des constructions. Au travers de ces petites annonces, elles y décrivent leur mode de vie, leurs habitudes, leur localisation et surtout… elles cherchent des volontaires. Les particuliers (hosts) offrent le lit et le couvert en échange du travail fourni par le volontaire (helper).

Vous avez envie de rencontrer, échanger, discuter et vivre une expérience unique en son genre ? Aller sur le site.

  • Qui peut participer ? Tout le monde ! Il n’y a pas de limite d’âge ni de qualifications requises.
  • Comment faire ? Sur le site internet, vous pourrez choisir le pays de votre choix et commencer à lire gratuitement les annonces déposées par les familles, très souvent rédigées en anglais. Ensuite pour contacter les familles et voir les commentaires laissés par les helper, il vous sera demandé de payer 20€ ce qui vous laissera libre d’utiliser toutes les fonctionnalités du site pendant 2 ans. Pour terminer, il ne vous restera plus qu’à proposer votre aide aux familles et convenir ensemble de la durée du volontariat.
  • Economique ou pas ? Ce volontariat est considéré comme peu coûteux puisque vous êtes nourri-logé-blanchi. Cependant, plus vous irez loin, plus le voyage vous reviendra cher (c’est à vous de financer vos billets). Vous pouvez donc rester en France sans trop dépenser ou choisir de partir à l’autre bout du monde pour une période plus longue.

Le wwoofing : écologie et économies

L’objectif du WWOOFing ? Vous aidez une famille qui travaille en campagne, généralement dans des fermes bio, en participant aux tâches quotidiennes (soin aux animaux, jardinage, éco-construction, tâches ménagères…). Vous donnerez en moyenne 4 à 6 heures de votre temps par jour et jusqu’à 6 jours par semaine. Vous n’êtes pas payé, mais vous êtes nourri et logé, parfois même invité à participer à des activités et loisirs par vos hôtes.

Cette expérience se veut être aussi un temps d’échanges et de découvertes. Aller sur le site.

  • Qui peut participer ? Toutes les bonnes volontés ! C’est sans limite d’âge.
  • Comment faire ? Rendez-vous dans votre moteur de recherche préféré et indiquer en plus de wwoof le pays dans lequel vous souhaitez partir. Cela vous aidera à trouver les organisations locales du pays visé. Toutes les offres vous seront accessibles, puis après avoir cotisé environ 15€ à 30€, vous accéderez aux coordonnées des hôtes pour les contacter.
  • Economique ou pas ? Oui si vous faites le nécessaire pour vous intégrer chez votre hôte. Le transport, vos loisirs et les dépenses personnelles restent à vos frais.

Workaway, le moyen idéal de connaître un pays étranger

Workaway est un réseau mondial qui met en relation des voyageurs prêts à donner un coup de main avec des hôtes qui ont besoin d’aide pour leurs projets ou leurs activités. Les hôtes peuvent être des personnes seules, des familles ou des groupes. Les volontaires Workaway – aussi appelés les « Workawayers » – doivent aider leurs hôtes en travaillant bénévolement quelques heures par jour, en échange de quoi leurs hôtes leur offrent le gîte et le couvert.

Les possibilités d’échanges sont infinies ! Aller sur le site.

  • Qui peut participer ? C’est ouvert à tous ! Les enfants de moins de 18 ans peuvent voyager avec leurs parents.
  • Comment faire ? Il est nécessaire de s’inscrire et de remplir votre profil sur le site internet, avec des informations personnelles et les compétences que vous pouvez offrir.
  • Economique ou pas ? Pas de frais d’agence à payer ! Seulement le tarif de 32€ pour une personne pour un an, ou 42€ pour un couple !

Des missions de service civique à l’international !

Comme pour le Service civique français où l’objectif est de prendre part à une mission d’intérêt général, des offres en service civique sont proposées pour l’étranger. Elles sont certes beaucoup moins nombreuses que pour la France mais elles existent ! Ainsi, le principe est le même : s’engager auprès d’une association, un établissement scolaire ou une collectivité territoriale pour une durée de 6 à 12 mois et contribuer en équipe à la réalisation d’un projet porté par la structure d’accueil.

En savoir plus sur les missions à l’international ou consulter les offres.

  • Qui peut participer ? Tous les jeunes qui ont entre 16 et 25 ans.
  • Comment faire ? Pour cela, rendez-vous sur le site du Service civique et sélectionnez la zone géographique de votre choix. Les organismes proposant des missions sont présents dans de nombreux pays, aussi bien en Europe qu’en Afrique ou en Amérique latine par exemple.
  • Economique ou pas ? Tu perçois une indemnité mensuelle de 573€ par mois et tu bénéficies d’une protection sociale complète.

Les chantiers de solidarité, ici et ailleurs

PLANTILLA TRABAJO FREEPIKRencontre interculturelle et intérêt général : les chantiers de solidarité sont une bonne solution pour occuper son temps libre de manière utile et agréable ! Il y en a dans tous les domaines, sur de nombreuses thématiques comme l’environnement, la rénovation de patrimoine, les projets artistiques et culturels… Les chantiers durent en moyenne deux à trois semaines, et la majorité ont lieu en juillet et aout de chaque année.  Il est possible de partir à l’autre bout du monde, mais on peut aussi faire un chantier en France, et rencontrer des participants venus de toute la planète ! Quoiqu’il en soit, le dépaysement et les découvertes sont garantis, tout comme les belles rencontres.

Pour tous les âges et dans divers domaines, les chantiers de solidarité sont à la portée de tous. En savoir plus.

  • Qui peut participer ? La majorité des chantiers sont ouverts au plus de 18 ans, souvent sans limite d’âge maximum, mais certains organismes organisent également des chantiers « ado » à partir de 15 ans.
  • Comment faire ? Cotravaux est un réseau qui fédère plusieurs associations organisatrices de chantier. Sur leur site, on trouve facilement des informations sur les chantiers et les sites et offres des structures qui font des chantiers.
  • Economique ou pas ? Les frais d’inscription pour un chantier varient d’une association à l’autre, et sont généralement compris entre 100 et 300 euros. Il faut également compter l’adhésion à l’association, qui permet d’être assuré. Pendant le chantier, le bénévole est nourri et logé, et son transport sur place est pris en charge. A sa charge reste le transport jusqu’au lieu du chantier, qui peut être minime pour un chantier en France, mais augmenter si l’on décide d’aller plus loin. Pour certains chantiers à l’étranger, il faut compter 200 euros de frais d’inscription à régler en plus auprès du partenaire qui accueille le chantier.

Effectuer un Volontariat international en entreprise / en administration (VIE-VIA)

Partout dans le monde des entreprises ou des administrations proposent des contrats en volontariat. La concurrence est rude à tous les niveaux, mais avec de la persévérance et de la motivation, vous pourrez aboutir dans vos démarches et obtenir un statut enviable : des responsabilités au travail, un salaire correct, des indemnités de logement, une exonération d’impôts… un séjour à l’étranger tout confort.

vie-via

Ces deux dispositifs sont français, ils sont gérés par le ministère des affaires étrangères et placés sous la tutelle de l’Ambassade de France. En savoir plus.

  • Qui peut participer ? Tous les jeunes de 18 à 28 ans. Attention toutefois car les offres sont généralement à destination des diplômés bac +5. Les méthodes de sélections ne comptent pas parmi les plus simples.

Pour aller plus loin

Ma-voie-pro-europe_article_620_312

  • « Ma voie pro Europe » est le portail européens pour la mobilité des jeunes professionnels. Consulter
  • Le centre d’information et de documentation jeunesse recense lui aussi de nombreux programmes jeunesses. Consulter