10 mars 2020

Les 6 priorités de la Commission européenne

La Commission Ursula von der Leyen (2019 – 2024)

La Commission européenne est l’organe exécutif de l’Union européenne. Elle est politiquement indépendante et promeut l’intérêt général de l’Union. Dans le cadre des grandes orientations fixées par le Conseil européen, elle prépare et met en œuvre les décisions du Conseil de l’Union européenne et du Parlement européen. Le 1er décembre 2019, le collège de la nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen est entré en fonction.

A la Commission européenne, la direction politique est assurée par une équipe de 27 commissaires européens (un par pays). Elle est dirigée par la présidente de la Commission, qui décide de l’attribution des responsabilités. Faisant suite aux élections européennes, la chrétienne démocrate allemande, Ursula Von der Leyen a été proposée par les chefs d’État aux députés européens qui ont approuvé sa nomination.

Le collège des commissaires est composé du président de la Commission, de ses six vice-présidents, y compris le premier vice-président, du Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, ainsi que des 21 commissaires chargés chacun d’un portefeuille.

En partenariat avec le site d’information www.touteleurope.eu, retrouvez ci-dessous un condensé des questions les plus posées au sujet de la Commission von der Leyen.

Commission européenne : mode d’emploi

Quelle équipe ?

Retour sur la sélection du collège


Quelles priorités pour la Commission européenne ?

En cliquant sur les images ci-dessus vous serez redirigés vers le site officiel de la Commission européenne et de ses priorités.


1 – Un pacte vert pour l’Europe

Etre le premier continent neutre pour le climat

Le changement climatique et la dégradation de l’environnement constituent une menace existentielle pour l’Europe et le reste du monde. Pour y faire face, l’Europe a besoin d’une nouvelle stratégie de croissance qui transforme l’Union en une économie moderne, compétitive et efficace dans l’utilisation des ressources,

  • dont les émissions nettes de gaz à effet de serre seront devenues nulles en 2050,
  • où la croissance est dissociée de l’utilisation des ressources,
  • où personne n’est laissé de côté.

Le pacte vert pour l’Europe est notre feuille de route ayant pour objectif de rendre l’économie de l’UE durable. Nous réaliserons cet objectif en transformant les défis climatiques et environnementaux en chances à saisir dans tous les domaines d’action et en garantissant une transition juste et inclusive pour tous.

En savoir plus


2 – Une économie au service des personnes

Agir en faveur de l’équité sociale et de la prospérité

Les citoyens et les entreprises de l’UE ne peuvent prospérer que si l’économie est à leur service.

L’économie sociale de marché de l’UE, qui la rend unique, favorise la croissance tout en réduisant la pauvreté et les inégalités. Grâce à la stabilité de l’Europe, l’économie de l’UE peut répondre pleinement aux besoins des citoyens.

Pour cela, il est essentiel de renforcer les petites et moyennes entreprises, qui constituent l’épine dorsale de cette économie. Il est également essentiel d’achever l’union des marchés des capitaux et d’approfondir l’Union économique et monétaire.

En savoir plus


3 – Façonner l’avenir du numérique

Favoriser une nouvelle génération de technologies donnant aux citoyens les moyens d’agir

Les technologies numériques sont en train de changer la vie des citoyens. La stratégie numérique de l’UE a pour objectif de faire en sorte que cette transformation soit profitable aux citoyens et aux entreprises, tout en aidant l’UE à atteindre son objectif de neutralité sur le plan climatique d’ici 2050.

Par conséquent, les stratégies de l’UE en matière d’intelligence artificielle (IA) et de données visent à encourager les entreprises à travailler avec ces nouvelles technologies et à les développer, tout en veillant à ce qu’elles gagnent la confiance des citoyens.

En savoir plus


4 – Promouvoir notre mode de vie européen

Protéger nos citoyens et nos valeurs

Une Europe qui protège doit aussi être le garant de la justice et des valeurs fondamentales de l’UE.

Les menaces qui pèsent sur l’état de droit ébranlent les fondements juridiques, politiques et économiques de notre Union. L’état de droit est au cœur de la vision de la présidente von der Leyen: une Union de l’égalité, de la tolérance et de l’équité sociale.

La Commission lancera un mécanisme européen complet de protection de l’état de droit, dans le cadre duquel des rapports objectifs seront publiés tous les ans sur la situation concernant l’état de droit dans l’ensemble de l’Union.

Des frontières solides, la modernisation du régime d’asile de l’UE et la coopération avec les pays partenaires sont essentielles pour parvenir à une nouvelle approche en matière de migration.


5 – Une Europe plus forte sur la scène internationale

Renforcer notre leadership mondial responsable

La Commission européenne défend le multilatéralisme et un ordre mondial fondé sur des règles, en permettant à l’UE de jouer un rôle plus actif et de s’exprimer d’une voix plus forte sur la scène internationale.

Un programme solide en faveur d’un commerce libre et équitable, faisant de l’Europe un espace attrayant pour les entreprises, est essentiel pour renforcer le rôle de l’UE en tant que puissance mondiale, tout en garantissant les normes les plus élevées en matière de protection du climat, de l’environnement et des travailleurs. De par son rôle de chef de file, l’Europe se doit également d’être solidaire avec ses partenaires et pays voisins, en introduisant une stratégie globale à l’égard de l’Afrique et en réaffirmant la perspective européenne des pays des Balkans occidentaux.

La Commission cherche à adopter une approche coordonnée de l’action extérieure — de l’aide au développement à la politique étrangère et de sécurité commune — afin que l’Europe puisse faire entendre une voix plus forte et plus unanime sur la scène internationale.


6 – Un nouvel élan pour la démocratie européenne

Promouvoir, protéger et renforcer notre démocratie

Le taux record de participation aux élections européennes de 2019 témoigne de la vitalité de la démocratie européenne. Toutefois, les Européens doivent jouer un rôle plus important dans le processus décisionnel, et un rôle plus actif dans la définition de nos priorités. Une conférence sur l’avenir de l’Europe leur permettra de faire entendre leur voix sur ce qui est important pour l’UE.

Afin de protéger notre démocratie de toute ingérence extérieure, il faut adopter une approche conjointe et des normes communes pour traiter des problèmes tels que la désinformation et les messages de haine en ligne.

La Commission s’emploiera à consolider son partenariat avec le Parlement européen, qui est la voix des citoyens, en garantissant sa participation à toutes les étapes des négociations internationales et en assurant la transparence et l’intégrité tout au long du processus législatif.