L’Union européenne soutient « ESTIM » grâce au FSE

L’Europe, levier d’insertion sociale

L’objectif premier du Fonds Social Européen (FSE) est d’aider à l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi. Illustration concrète en Sarthe, avec les Ateliers Estim à Montbizot.

Aux côtés de Benoît Pleuvry, à droite, une partie des inscrits et de l’équipe d’Estim.

Porté à l’origine par le Centre d’action sociale et cofinancé par la CAF, le chantier d’insertion Estim est devenu une association autonome en 2010. Tout en gardant sa mission première : accueillir sur une période de 24 mois maximum des bénéficiaires du RSA, et plus largement des exclus du monde du travail afin de les accompagner vers l’emploi. Ce qui passe au quotidien par des activités telles que l’entretien des espaces verts et des travaux de maçonnerie, parallèlement à une production potagère et une revente de dons (ressourcerie) vendus sur place en boutique.

« En 2010, nous repartions de zéro, rappelle Bernard Pleuvry, Directeur des Ateliers Estim, tout en devant financer pour 28 inscrits deux équivalents temps plein encadrants et une accompagnatrice à temps partiel en insertion professionnelle et sociale. » D’où l’idée de déposer un dossier FSE auprès du Département, dossier financé en complément par le Département sur ses propres fonds d’insertion, afin de bénéficier d’un troisième encadrant et d’un temps supplémentaire d’accompagnement. « Nos démarches ont abouti à une réponse favorable et l’obtention d’une aide d’environ 50 000 euros par an », se réjouit le directeur, « ce qui a constitué un levier de développement essentiel. »

Ce soutien programmé sur la période 2016-2020 a déjà permis de porter l’effectif à 32 places, grâce à une équipe élargie qui peut se consacrer plus efficacement à ses nombreuses missions : présence sur le terrain, actions de formation, visites d’entreprise, stages d’observation et découverte de métiers.

Il a aussi débouché sur une augmentation de l’activité du chantier d’insertion, en apportant mécaniquement davantage de trésorerie. « Certes pour une petite structure comme la nôtre, le montage pour être éligible au FSE est complexe. Nous avons été aidés en cela au départ par la Région puis par le Département. Aujourd’hui, notre budget est consolidé et nous avons la capacité d’avancer en confiance. Un atout pour l’équipe d’encadrement, comme pour les bénéficiaires accueillis dans de bonnes conditions avec la perspective de retrouver un emploi durable », conclut Bernard Pleuvry.

Retrouvez les Ateliers Estim de Montbizot sur Facebook 

Article mis à jour le 30/07/2018