Nina : « Je suis citoyenne du monde »

Erasmus+ : bien au-delà de l’Union européenne

C’est d’une lointaine ville d’Ukraine que nous vient Nina – et dont le nom effraierait presque les plus curieux et les plus hardis linguistiquement parlant, à savoir Dniprodzerzhynsk.

Mais l’histoire de Nina prend une tournure encore plus européenne une fois arrivée à Wrocław, en Pologne, où elle se lance comme défi d’apprendre la langue du pays, tout en suivant des études d’anglais et de français. De Wrocław jusqu’à l’Université du Maine, quand on est motivé, il n’y a qu’un pas !

Dans son interview, Nina nous parle, entre autre, de son parcours avant et pendant sa mobilité Erasmus+ au Mans. Difficile de condenser en si peu de mots ses propos par rapport à l’Union européenne, au programme Erasmus+ et comment celui-ci a changé bien des destinées, dont la sienne. Une chose est sûre, l’enthousiasme et la bonne humeur de Nina sont détectables dès qu’on l’entend nous en parler.

Un bel hommage à l’Union européenne en somme, rythmé par le désir de la voir prospérer et inclure davantage de pays et celui d’apporter sa pierre à l’édifice – car Nina rêve d’être citoyenne du monde. Et quoi de plus beau que de résumer son expérience Erasmus au Mans en trois mots, « yo hablo español », l’hymne non-officiel de l’association des étudiants Erasmus du Mans.

Bon visionnage!