Témoignage de Morgane partie en Arménie

Morgane : « En Arménie, j’ai fait des rencontres inoubliables »

Votre profil : qui êtes-vous ? que faisiez-vous avant votre SVE ? quelle région, quel pays ?

Mon prénom est Morgane, j’ai bientôt 27 ans. L’inconnu m’a toujours attiré, j’aime apprendre et je ne peux m’empêcher de m’attacher aux personnes que je rencontre et qui m’entourent. Avant mon SVE, je venais d’être diplômée du Master 2 en Commerce International Equitable et Développement de l’Université de Toulon et j’étais en recherche active d’emploi. Pendant ce temps-là, je vivais chez ma mère, au Mans (Sarthe, pays des rillettes). 

Votre projet SVE : A quel âge êtes-vous parti ? quand ? où ? Avec quelle structure d’envoi et structures d’accueil, vos missions, etc.

flag-france-armenieJe suis partie à 24 ans et ai pu fêter mon quart de siècle à Yerevan, capitale de l’Arménie, pays où j’ai réalisé mon SVE. C’est grâce à la Maison de l’Europe du Mans, que j’ai découvert déjà ce qu’était le SVE via leur réunion d’information régulière. La coordinatrice, Claire, m’a proposé diverses missions déjà financées avec un départ prochain. J’ai choisi celle en Arménie car je ne connaissais pas du tout le pays ni tout ce qui lui était relié. Deux jours après avoir envoyé ma candidature à la coordinatrice de la structure d’accueil, mon profil fut accepté et me voilà, en octobre 2014, partie pour 10 mois au pays de l’abricot, du cognac et de Charles Aznavour. Ma mission semblait prometteuse : animation d’ateliers sur diverses thématiques (culture, sport, environnement) et échanges interculturels. 

Impacts : Ce que votre expérience SVE vous a apporté sur le plan personnel et/ou professionnel. Ce que vous faites maintenant ?

Morgane-Vairaa-ArmenieCes 10 mois ont marqué ma vie personnelle d’abord puis professionnelle ensuite. J’ai dû prendre beaucoup de choses en main, afin de créer des activités, sinon rien n’allait se passer. Cela a permis de développer mon esprit d’initiative, et d’approfondir encore mes compétences pour travailler en autonomie. J’ai appris beaucoup sur la culture et les traditions nationales et ai appris l’arménien, ce qui a facilité mes déplacements et démarches dans le pays lorsque j’allais à la rencontre des locaux, et lorsque je visitais les nombreux lieux magnifiques dont regorge l’Arménie.

Egalement, j’ai énormément appris en côtoyant les autres volontaires européens (polonais, lituaniens, français, slovaques, italiens…) et mes amis arméniens sur tous les sujets tels que la culture, la manière de voyager, d’aimer, de penser, de vivre tout simplement. J’ai fait des rencontres inoubliables, parfois courtes, mais qui m’ont touché à vie et m’ont permis d’évoluer. 

Une anecdote marquante sur votre expérience SVE

Marquante, c’est le cas de le dire : je me suis faite tatouer avant de partir d’Arménie, sur l’avant-bras. Trois symboles dominant : la lettre capitale M de l’alphabet arménien, qui entoure un éléphant dans lequel le signe de l’éternité arménien est représenté.

Autrement, un des moments marquants que j’ai pu vivre, est lié à l’événement interculturel que j’ai organisé à l’Alliance Française en présence des demandeurs d’asile et réfugiés africains qui vivent en Arménie. La soirée, qui avait le thème de l’Afrique, fut un immense succès grâce à la participation de ces derniers et à l’ouverture d’esprit et la curiosité des arméniens présents. Un moment unique de bonheur.

Votre SVE en 3 mots

Folies / Auto-stop / Shawaurma (sandwich local avec du Lavash et à base de viande). 

Qu’aimeriez-vous partager avec d’autres jeunes sur votre expérience SVE ?

Morgane-Vairaa-Sve-ArmenieLe SVE n’est pas simplement un volontariat, c’est une période qui vient dans la continuité de votre vie actuelle, et qui vous permettra de vous découvrir sous un autre jour, de vous construire avec de nouveaux éléments.

Si votre association vous laisse du temps libre, n’hésitez pas à mettre en action, tout projet ou toute idée que vous avez en tête, c’est le moment de … foncer ! 

Le SVE a 20 ans. Un souhait pour le SVE de demain ?

Qu’il continue à se faire connaître pour que plus de jeunes puissent en réaliser un.

 


Envie de partir en Service volontaire européen ?

Vous voulez partir en volontariat ? Renseignez-vous via notre rubrique « Mobilité » // En savoir plus