Produits labellisés : quels sont leurs véritables significations ?

AOC, AOP, STG, BIO & IGP : est-ce vraiment clair pour vous ?

D’abord absente des textes fondateurs, la protection des consommateurs a progressivement été intégrée dans les diverses réformes de la PAC au même titre que la protection de l’environnement. Ainsi, la protection des consommateurs est devenue une composante fondamentale à laquelle l’Union européenne est très attachée et proactive en matière de réglementations (publicité trompeuse, dénomination de vente, ingrédients, étiquetage, transparence, traçabilité…). Cette notion de protection et de sécurité alimentaire se trouve également garantie au niveau européen par l’instauration de signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine des produits (SIQO) auxquels le consommateur peut se repérer.

Dans l’Union européenne, des labels strictement réglementés fournissent certaines informations au consommateur. Il en existe en dehors du secteur alimentaire comme « l’écolabel » pour l’électroménager ou les ampoules, le « pavillon bleu » pour la qualité environnementale et touristique de sites balnéaires ou encore le marquage « CE » pour la conformité de production aux règles européennes.

Au niveau européen, l’objectif des appellations d’origine protégées (AOP), des indications géographiques protégées (IGP), des spécialités traditionnelles garanties (STG) ou de l’agriculture biologique n’est pas la reconnaissance d’une sorte de « haute qualité » mais bien la reconnaissance de « caractéristiques particulières » du produit en lien avec une production située dans des zones spécifiques ou régie selon un savoir-faire traditionnel ou une méthode bien identifiée.

Crée en 1992, l’AOP est le label européen de référence pour les produits laitiers et agroalimentaires. Il garantit un lien très fort du produit avec son terroir où la qualité du produit résulte exclusivement du milieu naturel et du savoir-faire. En France, pour pouvoir bénéficier de l’AOP, la dénomination du produit doit préalablement être reconnue en appellation d’origine contrôlée (AOC). D’ailleurs, depuis 2012, la mention AOC est remplacée par la mention AOP dès que le produit est enregistré au niveau européen (sauf cas particuliers). Dans la Sarthe, par exemple, le bœuf Maine‑Anjou est protégé par une AOP. Le Jasnières ou le Coteaux du Loir sont quant à eux reconnus par une AOC française et par une indication géographique européenne.

Pour l’alimentaire, il existe des signes distinctifs de qualité

L’IGP désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation selon des conditions bien déterminées. Il protège le nom du produit dans toute l’Union européenne. Ainsi par exemple, la Commission européenne a approuvé en février 2018 l’inscription du « Thym de Provence » dans le registre des IGP.

Quant à elle, la STG atteste qu’un produit alimentaire a été fabriqué selon une recette considérée comme traditionnelle, par exemple la « Mozzarella » en Italie. Pour la France, ce sont les moules de Bouchot qui furent les premières à être protégées par une STG.

Enfin, l’agriculture biologique garantit que le mode de production est respectueux de l’environnement et du bien-être animal. Tout au long de la filière, les opérateurs engagés dans le mode de production et de transformation biologique respectent un cahier des charges rigoureux et favorable à l’écosystème. En conclusion, en labellisant des produits et des savoir-faire, l’Union européenne garantie une protection efficace des producteurs comme des consommateurs au sein du marché intérieur.

 

D’autres labels parmi les labels européens et nationaux

À côté des labels européens, il existe des centaines sinon des milliers de labels. Tout produit peut s’honorer d’une médaille, d’un logo ou d’un label. Comment s’y retrouver ? Le législateur européen a mis de l’ordre dans les allégations nutritionnelles et de santé qui doivent être validées par l’Autorité européenne pour la sécurité alimentaire. En revanche, les labels sont des marques distinctes sous forme de logos qui permettent au producteur de se distinguer de ses concurrents. À la différence des labels européens, leur encadrement est moins strict surtout en ce qui concerne les labels privés.

Un label fiable pour la France et qui a une longue histoire derrière lui est le Label rouge. Le Label rouge est un signe français qui désigne des produits qui, par leurs conditions de production ou de fabrication, ont un niveau de qualité supérieure par rapport aux autres produits similaires. D’autres labels se distinguent par leur fiabilité comme par exemple : Pêche et aquaculture durables, Commerce équitable, Sans gluten, Sans viande…

Dès lors, la multitude de labels permet-elle vraiment au consommateur de s’y retrouver simplement ? La question se pose.


Cet article est tiré du magazine « L’Europe en Sarthe : Des consommateurs européens soucieux d’une alimentation de qualité ». En savoir +

Article mis à jour le 22/03/2018