Politique de Cohésion 2021-2027 : cinq nouvelles priorités d’investissement

Un nouveau budget de l’Union européenne pour l’avenir !

Pour la clôture de l’action « De projet en projet, de ville en ville et de gare en gare, Ça roule en région grâce à l’Europe ! » penchons-nous sur l’avenir de la politique de cohésion…

Le budget de l’Union européenne couvre une période de 7 ans. Le prochain couvrira donc la période 2021-2027. La politique de cohésion est le principal investissement de l’UE et représente la deuxième politique la plus importante en termes de budget après la Politique Agricole Commune. Pour son nouveau budget, l’Union a opté pour la modernisation de la politique de cohésion selon plusieurs objectifs très précis.

Avec la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le budget global de l’UE va diminuer. Cela se répercute sur ses politiques, notamment la politique de cohésion qui verra son enveloppe globale diminuer de 10% (seulement 5% pour la France). Malgré cela, la politique de cohésion va se poursuivre et reste une des priorités de la Commission européenne.


 Quels sont les principaux objectifs ?

Pour les sept prochaines années, l’accent sera mis sur cinq priorités :

💡 Créer une Europe plus intelligente grâce au soutien à l’innovation, la numérisation et le développement autour des petites et moyennes entreprises (PME).

L’environnement et le climat seront aussi au cœur de la politique à travers la mise en oeuvre de l’Accord de Paris et des investissements dans la transition énergétique, les énergies renouvelables et la lutte contre le réchauffement climatique.

🌐 Le numérique fait toujours partie des priorités pour aboutir à une Europe plus connectée avec des réseaux stratégiques de transport et de communication numérique.

🤝 L’Europe sociale est également un objectif prioritaire. Le but est de réaliser le socle européen des droits sociaux et de soutenir les emplois de qualité, l’éducation, les compétences, l’inclusion sociale et l’égalité d’accès aux soins.

🚻 Rapprocher l’Europe des citoyens en soutenant les projets développés au niveau local et régional fait partie des priorités pour que les citoyens se sentent toujours plus concernés.

Le soutien aux PME et l’environnement seront les deux piliers de la future politique de cohésion et absorberont la plus grande partie des fonds et investissements de développement régional.


Quels fonds pour réaliser cette politique ?

La politique de cohésion est réalisée grâce aux fonds structurels et d’investissement européens (FESI). Les fonds existants resteront inchangés :

Cliquez sur l’image pour avoir des informations sur chaque fonds 

Pour répondre aux enjeux actuels de l’UE, deux nouveaux fonds seront ajoutés à ces cinq fonds déjà existants :


Simplification & Communication

Les nombreuses critiques sur la lenteur et la complexité du processus d’attribution des fonds régionaux ont été entendues par la Commission européenne. Ainsi, l’enjeu majeur de la prochaine période sera de simplifier au maximum les procédures. Cela passe d’abord par moins de lourdeurs administratives, les demandes d’aides seront plus simples. Les contrôles de la réalisation des projets seront également allégés notamment pour les programmes ayant de bons résultats. La Commission encourage également à plus de contrôles nationaux et cherche à étendre le principe de « l’audit unique » pour éviter la multiplication des contrôles (jusqu’ici il existe des contrôles des autorités régionales, nationales et européennes).

Une révision à mi-parcours sera réalisée pour déterminer si des changements sont nécessaires dans les différents programmes pour le reste de la période de financement. La Commission a également pour objectif de faciliter les synérgies entre les fonds. Par exemple, le Fonds Asile et Migration servira à aider les migrants à leur arrivée à court terme, à la suite de quoi le Fonds social européen les aidera à s’insérer socialement et professionnellement.

Surtout, l’objectif de cette prochaine période sera de faire connaître les fonds aux acteurs locaux dans l’idée de rapprocher l’administration des bénéficiaires. Les collectivités territoriales ont un rôle à jouer pour faire savoir que les projets de nos territoires sont réalisables grâce à des fonds européens. Les Etats membres et les institutions de l’UE ont renforcé leurs exigences en termes de communication mais ont également simplifié le système grâce à une seule marque couvrant les fonds, à un portail unique présentant l’ensemble des financements disponibles et une unique base de données des projets.

📍 Pour plus d’infos sur l’avenir de la politique de cohésion, cliquez ici : 🔗

Article publié le 10/02/2019