L’Union de l’énergie et du climat en Sarthe, c’est quoi au juste ?

Union de l’énergie et du climat : à quoi cela peut-il bien servir aux citoyens ?

L’Union de l’énergie et du climat se décline entre autres par la recherche d’une plus grande efficacité énergétique.

« Isoler les logements, installer de nouveaux équipements moins gourmands en énergie, rénover les bâtiments… » a pour effet de stimuler la croissance, de favoriser l’emploi et de créer de l’activité économique car selon les calculs de la Commission européenne, la réalisation des objectifs en matière d’économie d’énergie pourrait créer 2 millions d’emplois d’ici à 2020. De plus, pour 24 milliards d’euros par an d’investissements dans l’isolation, la gestion énergétique et les systèmes de contrôle, l’Union pourrait faire baisser la facture énergétique européenne d’environ 38 milliards d’euros.

La mise en oeuvre de cette politique prioritaire de la Commission européenne se traduit notamment par l’octroi de fonds européens dans la région des Pays de la Loire. Pour citer quelques exemples en Sarthe, la politique de l’Union de l’énergie et du climat c’est aussi aider à la transition énergétique et à réduire les émissions de CO2. En voici quelques exemples :

– Un projet d’aménagement d’une voie verte entre la Zone d’Aménagement concerté (ZAC) du Monné à Allonnes et le quartier des Hautes Métairies porté par Le Mans Métropole, qui s’inscrit dans une « logique de promotion des déplacements doux » afin de « réduire les émissions de gaz à effet de serre » et de « développer des solutions alternatives à l’usage de la voiture individuelle ».
Bénéficiaire : Communauté urbaine Le Mans Métropole // Coût total : 139 590 euros, co-financé par l’Union européenne à hauteur de 32 609 euros.

– La rénovation énergétique « rue André Le Nôtre » à la Ferté-Bernard consiste en la rénovation de 124 logements sociaux actuellement classés E pour les ramener en catégorie C.
Bénéficiaire : Office Public de l’Habitat — Coût total : 1 890 603,78 euros, co-financé par l’Union européenne à hauteur de 378 120,76 euros.

– La rénovation énergétique du « Groupe Bruyères » au Mans qui consiste à réhabiliter 28 logements actuellement classés en catégorie énergétique de F à G, pour les ramener en catégorie C.
Bénéficiaire : OPH de la Communauté Urbaine du Mans // Coût total : 203 601,08 euros, co-financé par l’Union européenne à hauteur de 40 720,22 euros.

– La réhabilitation énergétique de la résidence « Les Coquelicots » située à Saint-Cosme-en-Vairais consiste en la rénovation de 25 logements actuellement classés en catégorie E pour les ramener en catégorie C.
Bénéficiaire : Sarthe Habitat // Coût total : 500 000 euros, co-financé par l’Union européenne à hauteur de 100 000 euros.

 

Cette liste n’est pas exhaustive car les fonds FEDER permettent le financement de nombreux autres projets sur notre territoire.

Pour consulter la liste des projets soutenus par l’Union européenne en matière d’énergie et de climat en Sarthe et en Pays de la Loire, rendez-vous ici.

Article publié le 25/10/2017