L’UE et le Marché unique du numérique – L’initiative WiFi4EU

Le Marché unique du numérique, priorité n°2 de la présidence Juncker de la Commission européenne, vise à faire tomber les entraves numériques entre les citoyens pour leur garantir un accès égal à toute une gamme de services et opportunités disponibles sur le web, dans un cadre réglementé et sécurisé. 

« Puisque la connectivité doit profiter à tous, alors peu importe le lieu de résidence ou le niveau de salaire. Nous proposons aujourd’hui d’équiper chaque village et chaque ville d’Europe d’un accès internet sans fil gratuit autour des principaux centres de la vie publique d’ici à 2020. »

Jean-Claude Juncker – Discours sur l’état de l’Union, septembre 2016.

Pourquoi une telle mesure?

La motivation principale de la Commission derrière cette initiative est la promotion de la connectivité wifi gratuite dans les lieux publics partout en Europe, surtout dans les zones où l’accès à Internet est limité. L’objectif est d’équiper 6000 à 8000 villes européennes. L’enveloppe pour ce projet est de 120 millions d’€ pour la période 2017-2019. Cette mesure permet également de mettre un peu plus d’Europe dans le quotidien des citoyens. En effet, le nom du réseau WiFi auquel se connecter sera le même dans toute l’Europe, « WiFi4EU« , ce qui permettra aux utilisateurs de prendre conscience que c’est grâce à l’Union européenne qu’ils peuvent se connecter et profiter du réseau.

Comment ça marche?

La démarche proposée par la Commission se veut simple et rapide de manière à toucher le plus de monde possible et éviter de relancer des débats sur le côté trop bureaucratique de l’Union européenne. Ici, les autorités politiques locales qui veulent participer au projet doivent simplement faire une demande de financement à la Commission européenne. Cette demande se fait via un portail informatique. Le premier appel à candidatures a été effectué en octobre 2018 (le deuxième se fera au premier trimestre de 2019). Suite à la réception de toutes les demandes, la Commission procède à la sélection des collectivités gagnantes. Cette sélection se fait selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». La réponse est donnée environ six semaines après la demande.

Les collectivités sélectionnées reçoivent ensuite une subvention sous forme de bons, en échange de quoi elles doivent signer un accord avec la Commission. Une fois l’accord signé, elles pourront utiliser ces bons afin de trouver des entreprises qui viendront installer les équipements pour l’aménagement des points WiFi. Les entreprises devront notifier la Commission européenne de la fin des installations, toujours via le portail informatique, pour ensuite recevoir leurs paiements. Les frais de fonctionnement et de la connexion elle-même devront être supportés par les collectivités.

Pour en savoir plus 🔎

Article publié le 26/11/2018