L’Europe prête 40 millions d’euros au Groupe Mecachrome

Quels sont les effets du Plan Juncker en Sarthe ?

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) qui est la banque de l’Union européenne a signé le 14 septembre 2017 un contrat de financement de 40 millions d’euros avec le Groupe Mecachrome dont l’usine emploi environ 500 personnes à Sablé-sur Sarthe.

Il s’agit d’un nouveau financement Juncker, salué en ces termes par Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI, lors de son déplacement à Sablé-sur Sarthe : « Je suis ravi d’être à nouveau parmi vous en Région Pays de la Loire pour ce nouveau financement du Plan Juncker qui permettra de soutenir l’investissement et la compétitivité en Europe, l’objectif étant de mobiliser désormais plus de 315 milliards d’investissement à horizon 2018. »

Et d’ajouter : « Ce nouveau soutien européen en Pays de La Loire est un témoignage fort du dynamisme du tissu économique de la Région et de son importance dans l’industrie aéronautique. Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir accompagner le Groupe Mecachrome dans sa croissance et ses investissements en France et à l’international en tant qu’acteur et équipementier clef de la filière aéronautique. »

Un soutien aux projets « Usines du futur »

Le soutien de la BEI financera le projet « Usines du futur » porté par Mecachrome. Ce prêt financera les investissements pour la montée en cadence du moteur Leap sur le site de Sablé-sur Sarthe. Il s’agit de 3 lignes complètement automatisées pour lesquelles la traçabilité et les contrôles sont totalement digitalisés. Un système d’Hypervision a été également mis en place pour piloter ces 3 lignes de production.

Par ailleurs, le prêt financera dans ce cadre deux usines : l’usine MKAD à Varilhes (Ariège) développant une activité d’usinage de pièces titane de grandes dimensions pour l’aéronautique et l’usine MK Aeronautica à Evora (Portugal), qui recevra la première ligne d’usinage cryogénique de série du Groupe.

Il s’agit d’un financement clef pour le Groupe Mecachrome, venant compléter les financements nécessaires au développement industriel et commercial du Groupe à l’international.

Article publié le 28/09/17