Les retards de train indemnisés au-delà de 30 minutes

Une directive européenne enfin appliquée en France

A partir du 1er décembre, c’est une petite révolution qui s’opère à la SNCF. Désormais, l’entreprise devra dédommager les voyageurs dès que ses trains accuseront au moins 30 min de retard, et ce, quelqu’en soient les causes. Le dédommagement sera automatique.

Train sncf tgvC’est une mesure européenne qui va enfin s’appliquer en France. Jusqu’à présent les accidents de personne, les actes de malveillance et les problèmes météorologiques n’étaient pas pris en compte. Désormais il n’y aura plus d’excuses pour la SNCF. Derrière cette évolution se cache en fait l’application d’un règlement européen datant de 2009 et pour lequel la France avait demandé une faveur jusqu’en 2014. A noter toutefois que même si la SNCF indemnisait déjà les passagers, la grille évolue :

– 25% pour un retard de 30 min à deux heures
– 50% entre deux heures et trois heures
– et 75% au-delà.

Alors que le texte européen préconise pourtant une indemnisation à 50% au-delà de trois heures de retard, la SNCF promet un meilleur dédommagement. Il sera offert par la SNCF aux usagers qui en feront la demande sur le site internet. Après réclamation le voyageur obtiendra un bon d’achat en 48 heures et pourra l’utiliser en plusieurs fois si souhaité.