La Sarthe accueille un projet unique en France

Six européennes en volontariat dans les Maisons Familiales Rurales

Lundi 21 août 2017, six jeunes européennes sont arrivées à tour de rôle en gare du Mans. C’est le début d’un Service Volontaire Européen (SVE) de 10 mois pour chacune d’entre elles. Elles seront acceuillies dans les six Maisons Familiales Rurales (MFR) de la Sarthe, réparties dans tout le département.

Venues de Lettonie, de République Tchèque, d’Espagne, d’Italie et d’Allemagne, six jeunes européennes ont mis le pied en Sarthe à la fin du mois d’août. Pour certaines le français n’est qu’une formalité, pour d’autres l’anglais est une langue plus facile à maîtriser. Ici en Sarthe Monta 🇱🇻, Tereza 🇨🇿, Laura 🇪🇸, Marie Luise 🇩🇪, Evita 🇱🇻 et Francesca 🇮🇹 seront de véritables ambassadrices de leur pays auprès des élèves et des enseignants des MFR. « Nous travaillons depuis près d’un an sur ce projet » explique Benoît Charvet, président de la Maison de l’Europe, « avec les six Maisons Familiales Rurales nous souhaitons apporter un peu d’Europe dans le lieu de vie des MFR. Dès septembre 2017, chaque établissement va accueillir un jeune en Service Volontaire Européen qui animera des ateliers pour faire découvrir son pays, sa langue, sa culture ». Ces jeunes participeront aux activités pédagogiques des établissements, aideront à la mise en place d’échanges et de voyages et à l’organisation de stage professionnels dans leur pays d’origine. Et cela fonctionne déjà : dès le mois d’octobre, Laura, la jeune volontaire espagnole accueillie à Bernay en Champagne, accompagnera des jeunes sarthois en stage à Barcelone ! A l’avenir, l’objectif est de permettre à davantage d’élèves sarthois de s’intéresser à l’Europe et pourquoi pas les inciter à prendre part à un dispositif de mobilité comme Erasmus+ : lever les craintes et les rassurer.

Un projet d’accueil solide

Pour mener à bien ce projet d’accueil collectif de volontaires européens dans les 6 Maisons Familiales Rurales sarthoises (La Ferté Bernard, Verneil le Chétif, Coulans sur Gée, Nogent le Bernard, Bernay en Champagne, Fyé) une commission Europe a été mise en place entre la Maison de l’Europe et la Fédération départementale des MFR : Gilles Menant et Florence Serizay, respectivement directeur et secrétaire de la Fédération Départementale des MFR, de Catherine Clouet, conseillère d’éducation populaire et de jeunesse à la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Sarthe, et des directeurs et des tuteurs des volontaires dans chacune des MFR. La commission a travaillé pendant une année à la préparation de cet accueil et au montage du dossier de subventions Erasmus+. Ce travail a été bien récompensé par l’agence Erasmus+ puisqu’elle a validé le financement du projet et a accordé la note de 100/100 au dossier porté par la Maison de l’Europe.

Les Maisons Familiales Rurales forment chaque année plus de 70 000 jeunes et adultes, principalement de la 4ème au BTS. Depuis leur création, en 1937, elles pratiquent une pédagogie de l’alternance avec des semaines de formation en entreprise et des semaines de formation à l’école. Alternative positive aux méthodes d’enseignement traditionnel, la pédagogie des Maisons Familiales Rurales repose sur un concept simple mais efficace : les jeunes enchaînent une semaine en entreprise après une semaine passée à la MFR.

Le slogan des Maisons Familiales Rurales « Réussir autrement » s’articule autour de quatre axes:
– L’éducation et la citoyenneté: Une ambiance éducative : intégré dans un groupe, le jeune se confronte aux autres, apprend la solidarité et la responsabilité dans une politique éducative basée sur le respect.
– Les relations avec le territoire et les professionnels : Une formation par étapes : engagé dans un parcours, l’apprenant réfléchit à son orientation et se projette dans l’avenir.
– La place de la famille : Un suivi individualisé : entouré par une équipe, l’apprenant est connu, reconnu, écouté, accompagné et valorisé.
– La formation et l’alternance : Une pédagogie adaptée : la formation par alternance valorise le jeune à travers les activités en milieu socioprofessionnel et les échanges avec différents intervenants.