Embarquez à Nuoro avec Gabriele

 

Nuoro, Sardaigne (Sardegna)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le  département de Nuoro est considéré comme le cœur de la Sardaigne. Il est situé au centre de l’île et d’anciennes traditions s’y perpétuent depuis des siècles. Le département est très connu en Italie et à l’étranger pour son incroyable beauté naturelle : mer cristalline, plages qui ressemblent à celles des Caraïbes, falaises à couper le souffle et merveilles archéologiques uniques.


Le mieux pour commencer la visite du département, c’est sa capitale : la ville de Nuoro. Cette ville est considérée comme « l’Athènes de la Sardaigne » car beaucoup d’écrivains italiens en sont originaires. C’est le cas notamment de Grazia Deledda qui a gagné le prix Nobel de littérature en 1926. A Nuoro, il faut visiter sa maison, mais aussi le Musée de la vie et des traditions populaires de Sardaigne (appelé plus familièrement le « Museo del Costume » parce qu’il préserve des exemples de tous les costumes traditionnels). Aussi, ne ratez pas la cathédrale de Santa Maria della Neve et la place Sebastiano Satta, avec les œuvres du plus grand sculpteur sarde Costantino Nivola, et la grande rue Corso Garibaldi. Juste à côté de la ville, l’autre lieu à visiter absolument est le Monte Ortobene, au sommet duquel on trouve la statue du Cristo Redentore, un des symboles de la ville, avec une merveilleuse vue sur la mer. Chaque année, le dernier dimanche d’août, il y a une célébration traditionnelle très connue, avec des groupes de musique folklorique, des démonstrations de danse, de chant ténor en sarde, pendant que les Sardes portent leur costumes traditionnels.


La cuisine traditionnelle de Sardaigne offre une grande variété de plats délicieux : charcuterie, fromages locaux (comme le Pecorino), gnocchi sardes, les Culurgiones (ressemblent à des raviolis) qui sont normalement cuisinés avec de la sauce tomate, et du porc rôti. Le vin rouge traditionnel est le Cannonau.

 

 

Pour finir le repas, le gâteau typique c’est la Seada, préparé avec de la semoule, du fromage frais, du miel et du sucre. Enfin, le Mirto, c’est la liqueur faite maison, toujours présente à la fin d’un bon repas familial.

 

 

 


Le département de Nuoro est aussi très connu pour ses côtes et ses montagnes. Parmi les lieux incontournables il y a : le Gulf d’Orosei, la plage blanche de Cala Liberotto, très fréquentée par les locaux. Vous y trouverez également de nombreux bars ouverts toute la nuit et de délicieuses gelaterie (un magasin de glaces). Un peu plus au sud, il y a la plage de Cala Luna, et les grottes du « Bue Marino» qu’il faut visiter en bateau. C’est le dernier endroit en Sardaigne où il est possible de voir les phoques moines (une espèce protégée) et des karsts (roche calcaire) incroyables, qui protègent un des plus grands lacs salé de la Méditerranée. Les grimpeurs du monde entier voyagent jusqu’à Nuoro pour faire de l’escalade face à la mer cristalline. Pour celles et  ceux qui aiment l’archéologie, la ville de Macomer est un vrai paradis. Vous pouvez y trouver les monuments funéraires les plus importants de l’antique culture nuragique : les tombes des géants, les Domus de Janas (les maisons des fades) dans les Nécropoles de Filigosa et le Complexe Nuragique de Tamuli. Les Nuraghi sont d’énormes tours de pierre construites depuis plus de 3500 années et sont un des symboles de la civilisation sarde. Le plus significatif est le Nuraghe de Santa Barbara, avec ses 15 mètres de  haut.


Gabriele est né là-bas, et aujourd’hui en volontariat européen à Bernay en Champagne il nous donne ces quelques impressions :  » Comme tous les sardes, j’aime bien boire un coup avec mes amis. C’est pour ça que dans le centre-ville de Nuoro sur le Corso Garibaldi et ce depuis 1875, vous trouverez l’ancien Caffè Tettamanzi : un café historique un peu chic mais qui attire des personnes aux origines sociales différentes. Pour celles et ceux qui visiteront Nuoro, je vous recommande fortement de prendre un aperitivo dans les salons de ce café qui ont inspiré les plus importants artistes, écrivains, poètes et musiciens italiens. »

 

Plus d’informations sur la Sardaigne sur le site de l’office de tourisme.

Article publié le 25/03/2019