Au Pair : Océane de Sablé à Malmö

« En Suède il est naturel de se déplacer en vélo »

Océane, jeune Sabolienne de 21 ans, est partie comme jeune fille au pair début septembre en Suède à Malmö, la troisième plus grande ville de Suède située au sud du pays. Elle nous raconte :

img_0347Pourquoi as-tu décidé de partir en Suède comme jeune fille au pair ?

Je voulais absolument profiter de ma jeunesse pour découvrir de nouveaux pays et m’adapter à leur culture, la Scandinavie m’attirait tout particulièrement. Après mon Service Civique à Rochefort, j’ai décidé qu’il était temps de partir, j’ai eu la chance de trouver une famille trilingue (français, anglais, suédois) et je profite de ce temps pour perfectionner mon anglais (je reste jusqu’à juin 2017).

Comment se sont passées les démarches avant de partir ?

Ma meilleure amie étant partie en tant que jeune fille au pair l’année dernière à Londres, je connaissais déjà les démarches à effectuer. Le plus dur est de faire un choix, pour ma part cinq familles m’avaient proposé de les rejoindre, j’ai donc du décider quelle était celle avec laquelle je me sentirais le plus à l’aise.

Le départ de France n’a pas été trop difficile ?

Le départ n’a pas été si difficile, cela faisait trois ans que je ne vivais plus chez mes parents, il était donc un peu aisé de les quitter de nouveau. C’est une fois arrivée que les choses changent vraiment, on doit s’adapter à une nouvelle vie, très différente de la sienne. Mais avec un esprit ouvert et une grande curiosité c’est une expérience formidable.

Que fais-tu exactement en Suède ? Comment se passe tes journées ?

turning-torso-4Je travaille mon anglais le matin et me promène beaucoup en bord de mer, rien de mieux pour se ressourcer. Mes journées pourraient se résumer de cette façon : le matin je fais les lits et range les vêtements des enfants, je mets la table et ensuite l’après-midi je récupère les enfants à l’école et m’en occupe jusqu’au retour des parents. Le soir j’aide à la préparation du dîner et je débarrasse la table. La vie avec la famille se passe très bien, malgré un niveau intermédiaire en anglais, je parle aisément avec la maman et apprécie de partager ma langue maternelle avec les enfants. Mon choix s’était porté sur le « feeling » ressentit lors de nos entretiens Skype, et je ne suis pas déçue de m’être fiée à mon instinct.

Qu’est ce qui t’a le plus marqué à ton arrivée en Suède ?

Je pense que la chose qui m’a le plus surprise est le nombre de vélo dans les rues ! En Suède il est naturel de se déplacer en vélo ou triporteur, des pistes cyclables sont installées partout et c’est très agréable pour se déplacer. Ensuite, pour ma part, la proximité avec l’océan et surtout de voir autant de Suédois(e)s se baigner en plein mois de septembre !

As-tu un conseil pour les jeunes Sarthois qui souhaitent partir comme toi à l’étranger ?

Je sais que ça peut faire peur, de partir seul(e) dans un pays que l’on ne connait pas, mais c’est une expérience très enrichissante et surtout il ne faut pas oublier qu’un départ annonce toujours un retour, donc pas de panique, vous pourrez toujours repartir. Après un conseil que je peux donner, c’est de commencer par un pays proche, par exemple pour ma part je souhaitais partir au Japon, mais pour une première expérience la Suède me paraissait moins compliqué, car en cas de problème je peux rentrer facilement et rapidement chez moi.

 


Envie de partir au pair ?

Vous voulez partir au pair ? Renseignez-vous via notre rubrique « Faire un stage ou travailler » // En savoir plus